Sign the charter

Un rôle majeur contre l'érosion

Les banquettes qui se forment sur les plages à partir de feuilles mortes de posidonie déposées par la mer sont un support de biodiversité et jouent un rôle majeur pour limiter l’érosion des plages

Cette protection se fait grâce aux feuilles de posidonie enchevêtrées de manière très serrée qui atténuent l’impact des vagues (l’élasticité de la banquette de posidonie renvoie la force des vagues et protège le sable qui reste piégé en dessous). Dans l’eau, les herbiers vivants, jouent le rôle de brise lame quand ils sont suffisamment développées (sous forme récifale en particulier) et limitent la houle et les courants.

Par ailleurs, sur les secteurs sableux, les feuilles mortes sont entraînées vers les dunes, ce qui permet de les stabiliser et d’apporter des nutriments aux végétaux endémiques (c’est-à-dire qu’on ne trouve nulle part ailleurs) qui s’y développent .

 

Crédit photo : Lucas Stofa – Chercheurs en Herbe

Déplacement et enlèvement

Les banquettes ne doivent pas être déplacées et les cycles d’accumulation et de reprise par la mer de ces banquettes doivent être préservés.  L’enlèvement des feuilles mortes de posidonie sur les plages est en effet illégal en France puisque la loi du 10 juillet 1976, relative à la protection de la nature, implique la protection de la plante aussi bien vivante que morte.

Toutefois une gestion raisonnée est parfois rendue nécessaire et doit permettre de concilier préservation des milieux fragiles, limitation de l’érosion et accueil du public sur les plages.

Des paysages méditerranéens caractéristiques

Comparées aux algues, les plantes à fleurs marines sont peu nombreuses : une soixantaine d’espèces dans les mers et les océans du monde contre plus de 10 000 d’algues. Pourtant ce sont des espèces dominantes, constructrices de fonds ou de paysages et bâtisseuses d’écosystèmes aux rôles fondamentaux. Les banquettes de posidonie représentent des formations uniques de nos paysages méditerranéens et sont des écosystèmes complexes à part entière qui ne nous ont pas encore livrés tous leurs secrets.

29% des habitats des plages méditerranéennes en Europe ont été perdus au cours de ces 50 dernières années…